20 février 2007

For Leaders Juin 2006 - Edito de Joël A. Grandjean, Rédacteur en Chef

évidence !
Par Joël A. Grandjean
JG_Edito
A l’évidence, notre magazine se devait de marquer le coup, par l’édition de ce hors-série sur le « Forum Economique pour l’Afrique ». Car, pour sa troisième édition à Genève, cet événement continue de nous convaincre. Créée par le « Conseil des Entreprises Européennes pour l’Afrique » (C.E.E.A.), cette manifestation devient incontournable dans l’agenda économique international. Pour les pays d’Afrique qui placent en elle les espoirs d’une visibilité exceptionnelle, pour les entreprises du Nord qui, d’abord réticentes et sur la réserve, s’engouffrent enfin, de plus en plus nombreuses, dans la brèche des curiosités intéressées : l’Afrique, le plus grand continent du monde, mérite bien plus que la condescendance des élans de l’aide au développement.

Edito_Phrase

C’est une terre d’avenir, un berceau d’espérances économiques qui survivra, par sa richesse inestimable, à tous les filtres ralentisseurs que sont les clichés entendus, freins souvent récités en litanie. Non, le «Forum Economique pour l’Afrique» n’est pas le forum des promesses. Il n’a pas besoin, pour son image, d’un quota de pays en voie de développement, trop souvent regroupés entre eux, censés conférer à toute manifestation du genre, une irréprochabilité qui confine à la bonne conscience. Son fondateur, le Président du « C.E.E.A. » nous fait part de sa vision d’une Afrique d’opportunités, innovante et entreprenariale. Discussions et thèmes abordés sont de ceux qui innovent, poussent à l’excellence et aux solutions concrètes : par exemple le chapitre consacré à l’ « Impact de la micro finance dans l’entreprenariat féminin en Afrique de l’Ouest ». Comme dans tout forum, la cerise sur le gâteau, sera ce lot de rencontres informelles, ces « prolongations » par-delà le programme institué. La Suisse et Genève, au cœur d’une Europe géographique dont les voisins s’organisent, au centre d’Institutions Internationales aux rayonnements mondiaux, offrent leurs positions fort avantageuses. D’autant que l’Afrique, si elle ne force pas son destin en cultivant la surexposition de sa voix au chapitre, risque d’être la grande perdante de la mondialisation. Elle se doit d’opposer cette résistance nécessaire aux fermetures environnantes engendrées par les rapprochements Nord-Nord.

Joël A. Grandjean
«L’Afrique, le plus grand continent du monde, mérite bien plus que la condescendance des élans de l’aide au développement.»


Posté par tagpress41 à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur For Leaders Juin 2006 - Edito de Joël A. Grandjean, Rédacteur en Chef

Nouveau commentaire